Journée d’étude: Influences croisées de la connaissance et de l’action en éducation

Acquérir des connaissances scientifiques sur l’éducation, ça sert à quoi ? C’est applicable directement ? Et l’avis des enseignants là-dedans ?

Le 23 mai 2018 à l’UMONS

// Présentation de la journée //

A la base de cette journée se trouve une interrogation : quel est le rôle de la connaissance scientifique dans l’action éducative, en particulier pour améliorer l’école, la rendre plus juste et plus efficace ?

La question principale, qui sera traitée dans les conférences plénières, est celle de l’effet, s’il y en a un, de la connaissance scientifique accumulée par la recherche en éducation, sur l’amélioration de l’éducation. Le terrain peut-il appliquer à large échelle ce que la recherche a montré comme « marchant » expérimentalement (Bressoux, 2017) ? Le dialogue entre recherche et pratique éducative fonctionne-t-il aussi facilement que cela ? Si ce n’est pas le cas, à quelles conditions ce dialogue peut-il fonctionner ?

Cette question sera traitée sous différents angles lors des conférences plénières organisées lors de cette journée.

  • Pascal Bressoux, professeur à l’Université Grenoble-Alpes, bien connu pour ses travaux qui font référence dans le monde francophone sur les effets du contexte scolaire sur les acquisitions des élèves, reviendra sur ses travaux en lien avec l’efficacité de l’enseignement et sur leur dialogue avec la pratique.
  • Ariane Baye, chargée de cours à l’Université de Liège, déclinera dans le contexte belge francophone la question de l’éducation basée sur des preuves avec quelques exemples de pratiques basée (ou non) sur des données probantes, ainsi que l’application en Belgique francophone du dialogue entre recherche et pratique.
  • Hugues Draelants, Professeur à l’Université catholique de Louvain connu pour ses travaux sur les fonctions sociales du redoublement et auteur du livre « Réforme pédagogique et légitimation » et Pierre Waaub représentant de la CGSP intervenant dans les travaux du Pacte pour un Enseignement d’Excellence, interviendront en fin de journée dans une table ronde animée par Marc Demeuse, professeur à l’Université de Mons, sur le rôle des acteurs de l’école dans le changement en éducation.

D’autres questions découlant de la question générale seront traitées dans deux ateliers en parallèle dans le courant de l’après-midi. Ces ateliers seront articulés autour de la présentation d’une recherche en lien avec la thématique générale de la journée et par la discussion avec les participants aux ateliers.

  • Que peut apporter aux enseignants la neuroéducation. Natacha Duroisin, chercheuse postdoctorale à l’UMONS et chargée de cours à l’Université de Lille, présentera certaines assises théoriques issues des recherches menées en neurosciences (plasticité cérébrale, inhibition…) pour, dans un second temps, permettre aux professionnels de l’éducation de tirer profit de ces découvertes en développant des pistes concrètes pour l’enseignement-apprentissage de disciplines.
  • Connaissance en éducation et politiques éducatives
    • Marc Demeuse, Professeur à l’UMONS, et Bernard Delvaux, chercheur à l’UCL, discuteront de la question de la simulation et de la prospective en éducation, sur la base des travaux réalisés par chacun (Hirtt et Delvaux, 2017; Delvaux et al., 2005 ; Demeuse et al., 2007). Comment des chercheurs peuvent-ils produire de la connaissance directement mobilisable et applicable par les décideurs politiques ?
    • Mélanie Ferrara, chercheuse doctorale à l’UMONS et Nathanaël Friant, premier assistant à l’UMONS, discuteront de l’importance de l’implication des acteurs dans un processus de réforme. Les recherches abordées se basent à la fois sur l’étude des débats sur l’éducation dans la presse belge et québécoise et sur l’interview d’acteurs de l’éducation de ces deux systèmes éducatifs.

 

// Programme //

8h30-9h00 Accueil des participants
9h00-9h15 Introduction à la journée
9h15-10h30 Pascal Bressoux –Les effets du contexte scolaire sur les acquisitions des élèves
10h30-10h45 Pause
10h45-12h00 Ariane Baye – L’éducation basée sur des preuves
12h00-13h15 Lunch / sandwiches
13h15-14h45 Ateliers en parallèle
14h45-15h00 Pause
15h00-16h15 Hugues Draelants, Pierre Waaub (CGSP), animée par Marc Demeuse – Le rôle des acteurs et de leurs représentations dans le changement en éducation
16h15-17h00 Drink

// Inscriptions //

L’inscription est gratuite mais obligatoire.

Cette formation fait partie du programme des formations en interréseaux organisées par l’IFC. Pour vous y inscrire, rendez-vous sur le site de l’IFC (www.ifc.cfwb.be). Vous aurez besoin d’une clé d’inscription aux formations (C.I.F.) disponible auprès de votre direction. La référence du code consacré à cette formation porte le numéro 250001737/28651.

Les personnes ne pouvant s’inscrire via l’IFC, sont invitées à s’inscrire via ce lien inas.fikket.com

// Adresse // 

17, Place Warocqué, 7000 Mons

// Organisateur //

Institut d’Administration Scolaire, UMONS

// Nos sponsors// 

FNRS, Pacte pour un Enseignement d’Excellence, IFC.

// Références // 

  • Bressoux, P. (2017). Practice-based research : une aporie et des espoirs. Education & didactique, 11(3), 123 134.
  • Delvaux, B., Demeuse, M., Dupriez, V., Fagnant, A., Guisset, C., Lafontaine, D., … Maroy, C. (2005). Les bassins scolaires: de l’idée au projet. Propositions relatives aux domaines d’intervention, aux instances et aux territoires. Rapport de recherche interuniversitaire.
  • Demeuse, M., Derobertmasure, A., Friant, N., Herremans, T., Monseur, C., Uyttendaele, S., & Verdale, N. (2007). Étude exploratoire sur la mise en œuvre de nouvelles mesures visant à lutter contre les phénomènes de ségrégation scolaire et d’inéquité au sein du système éducatif de la Communauté française de Belgique (Rapport de recherche). Bruxelles: Gouvernement de la Communauté française de Belgique.
  • Draelants, H. (2009). Réforme pédagogique et légitimation: le cas d’une politique de lutte contre le redoublement. Bruxelles: De Boeck.
  • Hirtt, N., & Delvaux, B. (2017). Peut-on concilier proximité et mixité sociale? Simulation d’une procédure numérique d’affectation des élèves aux écoles primaires bruxelloises. Cahiers de Recherche du GIRSEF, Louvain-la-Neuve. Consulté à l’adresse https://cdn.uclouvain.be/groups/cms-editors-girsef/cahier_107_.Hirtt_Delvaux.Final.pdf

Auteur : Nathanaël Friant

Chercheur et enseignant en sciences de l'éducation à l'Université de Mons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s